LISDQS : de la conception à la diffusion d'un logiciel destiné à l'interpolation

  • Auteur : Daniel Joly
  • Durée : 30 minutes

Résumé

Définition, objectifs de l’interpolation

Les méthodes d'interpolation (régressions, krigeage, splines) permettent de construire des champs continus de variables dont les valeurs sont connues ponctuellement. L'interpolation est utilisée dans beaucoup de domaines, notamment dans tout ce qui touche à l'environnement, à l'aménagement des espaces agricoles, à la maîtrise de l”énergie.

Pourquoi un logiciel ?

Si la plupart des logiciels spécialisés en géomatique proposent des fonctions d'interpolation spatiale, aucun d'eux n'est vraiment satisfaisant. Les logiciels dédiés à la statistique ne sont guère adaptés aux données spatiales, et ils nécessitent une forme de gymnastique peu conviviale entre l’analyse (régressions) et l'application (interpolation). Les logiciels SIG permettant d’effectuer des régressions et du krigeage conviennent parfaitement au problème de la restitution des champs spatiaux mais leur mise en œuvre est très longue et permet seulement des interpolations au coup par coup. Traiter des milliers de situations est hors de portée.

LISDQS

Le logiciel LISDQS (logiciel d’interpolation de données quantitatives et spatiales) permet de créer toutes les données utiles à une interpolation ; il assure un transfert fluide et l’organisation de l’information spatiale en la hiérarchisant au sein de répertoires distincts ; et, surtout, il facilite le traitement de cette dernière. Le logiciel gère l’ensemble des opérations : depuis la prise en charge des informations initiales (données résultant de l’observation caractérisées par une localisation en X et Y, valeurs à modéliser, données géographiques telles que le modèle numérique de terrain (MNT) et l’occupation du sol issue de la télédétection, etc.), jusqu’à l’établissement des modèles destinés à la cartographie, en passant par la création du système d’information géographique sous-jacent (création et gestion des couches d’informations nécessaires aux calculs), à l’analyse statistique et à l’interpolation elle-même. Toutes ces fonctionnalités sont rassemblées dans un projet original. Ainsi, les différentes phases de calcul et d’interpolation sont-elles gérées automatiquement, avec un nombre aussi réduit que possible d’interventions. Le logiciel est tout à la fois un SIG aux sens « programme » et base de données. Il permet le traitement automatisé et en un temps réduit, de plusieurs centaines de situations.

Inscription au répertoire IDDN, dépôt à l’APP

La démarche ; l’aide du service de valorisation de l’UFC ; les points obscurs et les interrogations. Les perspectives.

Support

 
manifestations/003-diffusion-valorisation-logiciels/joly.txt · Dernière modification: 2010/09/18 20:01 par stephane.gully@inist.fr
 
Recent changes RSS feed Powered by PHP Powered by Pxxo Driven by DokuWiki